defi2

Rechercher

Liens

liens

Rejoignez-moi

Calendrier

loader

Prochains évènements

Aucun événement

Courriers d'information

Inscription à mes courriers d'information:

En ligne

Nous avons 36 invités et aucun membre en ligne


actu      echevin0     

Le bon sens en action(s)

LE BON SENS EN ACTION(S)

A près les grands principes, place à l’action ! Voici une liste de propositions concrètes, assez simples à mettre en œuvre pour une politique communale efficace.

Qualité des services au public Une offre « à distance » plus développée Pouvoir commander à distance un maximum de documents administratifs ; pouvoir suivre la progression des dossiers électroniquement… En cas de questions posées par internet, garantir un retour par téléphone ou courriel en deux jours ouvrables maximum. Des horaires adaptés à tous A titre d’essai et sur demande (afin de ne pas mobiliser le personnel inutilement), ouvrir les services communaux 2 jours par semaine tôt le matin ou tard le soir (19h00). Prévoir la possibilité de rendez-vous en dehors des horaires. Un accueil dans plusieurs langues Assurer une formation au personnel qui le souhaite pour offrir un accueil de base dans d’autres langues que le français, le néerlandais et l’anglais (inclus la langue des signes). Prévoir la prise de rendez-vous avec ces personnes. Des agents qui se déplacent Mieux faire connaître la possibilité, pour les personnes à mobilité réduite, de pouvoir prendre rendez-vous à domicile pour les formalités administratives. Pour les nouveaux habitants, transformer l’habituelle visite de l’agent de quartier en une courte séance d’introduction pratique (services communaux, tri et ramassage des déchets, numéros de téléphone utiles…). Une attitude proactive Offrir une adresse électronique communale à tous les habitants qui le souhaitent. Utiliser cette adresse pour contacter proactivement les habitants lorsque leurs documents administratifs arrivent à expiration, ou pour toute autre communication urgente. Plus d’infos touristiques, de transport,… Mettre à disposition des habitants (dans des lieux publics gérés par la commune) des cartes de la commune, de la région, du réseau Stib et tout document de référence publié et édité par d’autres services publics. Des procédures simplifiées et accélérées Faire l’inventaire des procédures communales inutilement compliquées (en regard des enjeux) et les simplifier ou les assouplir dans certains cas : carte de stationnement temporaire, petits travaux, abattage d’arbres malades… Une information communale multi-supports Doubler le magazine « papier » par une petite lettre d’informations électronique hebdomadaire ou bimensuelle. Privilégier l’information de proximité : zoom mensuel sur certains services communaux (et leur personnel), calendrier des activités, mise en valeur des nouveaux commerces, artisans ou professions libérales.

 Sécurité  Des agents de prévention efficaces Professionnaliser et valoriser la fonction des agents de prévention (stewards). Plus de caméras de surveillance Placer des caméras de surveillance supplémentaires aux endroits présentant un risque. Une présence sécurisante dans les quartiers Coordonner l’action des services de police et des stewards pour assurer une présence régulière et visible dans tous les quartiers ; intervenir systématiquement en cas d’incivilité. Un bon service de médiation Utiliser plus intensivement les services de médiation disponibles en complément de l’action de la police de proximité. Un accueil réconfortant pour les victimes Renforcer la qualité de l’accueil de première ligne pour les personnes victimes de violence.

Accueil des enfants et des jeunes (hors enseignement) Plus de place d’accueil Créer un nombre significatif de places d’accueil en plus des 318 places actuelles (262 FR, 56 NL) ; stimuler l’initiative privée pour ouvrir au moins une nouvelle halte-garderie. Pas de discrimination Refuser l’application du nouveau décret flamand Kind & Gezin (55% des places réservées aux parents prouvant leur connaissance du néerlandais). Du public ET du privé Créer des collaborations et synergies entre les crèches communales et les accueils privés (partage d’expérience, mutualisation de certains achats, accords d’assistance réciproque…) pour mieux répondre aux demandes d’accueil. Des activités extra-scolaires pour tous Diffuser l’agenda des activités extra-scolaires organisées dans la commune via le magazine communal, les écoles, les centres communautaires… ; organiser, en collaboration avec les académies d’art et de musique, des stages de qualité offerts à des prix abordables. Plus d’écoles des devoirs Lancer un appel pour la mise à disposition de locaux pour de nouvelles classes des devoirs ; offrir une formation de base à des bénévoles souhaitant s’occuper de telles classes. Des académies plus ouvertes Ouvrir davantage les académies d’art et de musique à toute la population, par exemple au moyen de mini-cycles de découverte accessibles aux adultes ; développer les synergies avec toutes les écoles de la commune (sessions de présentation…). Des mouvements de jeunesse soutenus Maintenir et développer le soutien communal aux mouvements de jeunesse et préserver la qualité et l’indépendance de leur action sociale.

Enseignement Plus de classes dans les écoles Créer de nouvelles classes dans l’enseignement communal ; faciliter la création de nouvelles classes dans les autres réseaux Une pédagogie de qualité, pour la réussite de tous les profils Former les enseignants aux techniques modernes de gestion des difficultés d’apprentissage (ex : dyslexie) ; développer et valoriser pour chaque école communale une vraie spécificité pédagogique (« réussite par l’intégration ») ; Un équipement mis à jour Evaluer et mettre à jour l’équipement informatique des écoles communales pour pouvoir correctement éduquer les enfants à l’utilisation moderne d’Internet Des directions d’école soulagées Dégager au mieux les directions d’école des tâches administratives afin qu’elles puissent s’occuper de la gestion pédagogique Impliquer davantage parents et élèves Multiplier les occasions de rencontre et d’échange entre équipes pédagogiques, parents et élèves ; rendre les projets d’établissement plus clairs, plus spécifiques et plus fédérateurs Une école aussi pour les parents Mettre sur pied des « classes de parents » permettant à ceux-ci de mieux suivre le travail de leurs enfants (ex : langues) Plus de classes de devoir Renforcer le réseau de classes de devoir (par exemple : Cité de l’Amitié) en partenariat avec les centres communautaires de quartier, les écoles et l’ASBL PAJ

Environnement et développement durable Encore plus de tri des déchets Augmenter les bulles à verre en souterrain (nombre et capacité) ; introduire des poubelles de tri sélectif sur la voirie (lors du remplacement d’anciennes poubelles) et dans les bâtiments publics. Une deuxième vie pour nos objets grâce à la « donnerie » Compléter la déchetterie communale avec une « maison des dons » permettant aux habitants de donner des objets inutilisés mais encore fonctionnels ; conclure des accords avec les communes voisines pour accès réciproque et ouverture permanente de déchetteries. Du soutien à l’Agenda21 S’inscrire dans le programme régional de développement durable Agenda21 et en devenir un fer de lance d’initiatives concrètes. Des bâtiments publics plus performants Créer, financer et implémenter un « plan à 6 ans » pour l’isolation des bâtiments publics et la production d’énergies alternatives et/ou renouvelables (ex. : cogénération). Des initiatives vertes partout Susciter et aider (ex. : donation de plantes, conseils professionnels) des projets à petite échelle : compostage de quartier, potagers communautaires, façades et devantures de maisons végétales, micro-contrats de gestion bénévole de parterres ou d’espaces verts. Préserver la faune et la flore Désigner certains espaces verts comme « espaces communaux de protection de la nature » ; y aider la réintroduction de faune et flore en danger (ex. : ruches) avec des associations spécialisées. Moins de bruit des avions Soutenir financièrement et logistiquement l’UBCNA. Lancer une étude épidémiologique sur les conséquences des nuisances sonores sur la santé des habitants. Prévenir les inondations Réserver un budget et collaborer avec les communes voisines de la Woluwe pour mettre en place un plan anti-inondations efficace (ex. : imposer la perméabilisation des sols lors de toute rénovation de l’espace public; utiliser les étangs comme bassins d’orage…).

Cadre de vie et patrimoine Un projet pour chaque quartier Réaliser et publier, dès le début de la législature, un plan directeur (simple) pour chaque quartier, mentionnant les priorités d’aménagement à 3, 6 et 12 ans. Faire évaluer publiquement et indépendamment les progrès réalisés tous les 2 ans. Tolérance zéro pour la crasse et le vandalisme Renforcer les sanctions ; constituer une équipe chargée d’intervenir à bref délai pour effacer les traces de vandalisme ou nettoyer les espaces souillés. Plus d’art dans les espaces publics Utiliser systématiquement les espaces publics comme lieux d’exposition d’œuvres d’art (expositions temporaires ou permanentes). Une meilleure accessibilité pour les moins valides Rassembler et mettre à jour les audits d’accessibilité des bâtiments et espaces publics de la commune. En déduire un plan d’aménagement pluriannuel. Des plaines de jeux et des équipements à usages multiples Implanter de nouvelles petites plaines de jeux, patrouillées par les stewards communaux. Penser les nouveaux mobiliers urbains et les espaces publics pour plusieurs utilisations (sur l’exemple des arrêts de bus chinois ou du parcours santé parc Georges-Henri). Une vision pour les Dames Blanches Faire évoluer le projet « Dames Blanches » vers un quartier durable à forte mixité sociale, varié (logements, crèches, commerces…), dans l’esprit du vieux quartier de Joli-Bois, mais dans un style 21ème siècle.

Activité économique Un projet pour Stockel Lancer un programme d’aménagement global du quartier Stockel/Dumon en collaboration avec la Région (initiative de « noyau commercial »); entreprendre un appel à projets pour le renouveau du Stockel Square. Varier les pôles commerciaux Renforcer l’image de marque et l’identité des autres pôles commerciaux de la commune (Sainte-Alix, Maïeurs, Chant d’Oiseau) en préservant le commerce de proximité ailleurs. Penser les projets de voirie pour soutenir le commerce. Faire connaître les commerçants, artisans et professions libérales Utiliser le magazine d’information communal pour informer la population de l’arrivée de nouveaux commerçants, artisans et professions libérales. Proposer des reportages périodiques sur tous les commerces de certaines rues ou quartiers. Une vraie Maison de l’Emploi et de la Formation Réunir tous les acteurs de la formation, de l’encadrement des demandeurs d’emploi et du support au recrutement (publics, mais aussi ouvert au secteur privé) dans un lieu spécifique.

Citoyenneté et convivialité Des consultations populaires Mettre en place un système de consultation populaire électronique d’initiative citoyenne. Rendre les résultats contraignants pour la commune en cas de majorité qualifiée forte (quorum et votes). A l’écoute des quartiers Mettre en place un Conseil des comités de quartier ; organiser des rencontres périodiques de quartier entre habitants et services communaux.  Connaître ses voisins Soutenir (prêt de tentes, de tables…) les initiatives qui créent de la convivialité dans les quartiers (Fête des voisins, Journées sans voiture…; encourager l’édition de petits annuaires de quartier. Mieux informer sur la vie communale Mettre en place un affichage public de proximité pour l’orientation et l’information d’intérêt général (ex. des « totems » près des arrêts de bus); créer un site internet et une lettre électronique d’information sur les activités sociales, culturelles, sportives et de loisirs dans la commune. Favoriser l’entraide Mettre en place et animer une bourse d’entraide communale (personnes mettant du temps ou des compétences à disposition d’autres habitants) ; organiser un système de parrainage et de cours de langue de bienvenue pour les nouveaux habitants. Une vraie présence sur les réseaux sociaux Avoir un modérateur chargé d’organiser et d’animer des forums et réseaux sociaux électroniques; offrir des stages d’initiation; tester l’efficacité de tels réseaux pour les communications d’urgence.

Action sociale Décloisonner l’action sociale Veiller à des collaborations permanentes et fructueuses entre commune, CPAS, Agence immobilière sociale (AIS), Les Habitations sociales… Augmenter le nombre de places d’accueil pour personnes âgées Agrandir la Résidence Roi Baudouin, développer les centres de soins de jour permettant d’accueillir les personnes dépendantes. Augmenter la valeur ajoutée de la Résidence Roi Baudouin Allouer plus d’espace pour l’accueil « lourd » (centre Alzheimer, unité de revalidation physique des personnes âgées) et, simultanément, renforcer les politiques de maintien à domicile. Maintenir les seniors à domicile Offrir des services de support aux seniors pour l’adaptation de leur logement (diagnostic technique, analyse de devis, négociations de conditions fournisseurs…) en vue de travaux maintenant leur autonomie à l’intérieur de leur foyer. Renforcer l’attention pour le handicap Assurer du travail pour les personnes handicapées, soit par leur engagement direct, soit par la réalisation des marchés auprès d’entreprises de travail adapté ; favoriser les projets d’inclusion pour les jeunes (crèches, écoles, mouvements de jeunesse, clubs sportifs). Stimuler l’économie sociale utile Soutenir les entreprises d’économie sociale permettant à la fois l’insertion par le travail et la satisfaction des besoins des personnes les plus âgées. Lutter contre l’exclusion sociale Mettre en avant et rendre plus accessibles l’offre de formation sur le territoire de la commune, l’encadrement de recherche d’emploi, les informations sur les droits et obligations des citoyens ; mettre en place des partenariats avec des centres de santé en cas de nécessité de suivi psychologique.

Logement Une Agence immobilière sociale visiblement active Mieux faire connaître et renforcer les moyens de l’Agence immobilière sociale (qui garantit le paiement des loyers aux propriétaires) pour remettre en location des logements vides, abandonnés ou simplement trop grands. Des services et des politiques décloisonnés Décloisonner les services (AIS, CPAS, HS…) pour mener des politiques plus efficaces en matière de logement d’urgence, des personnes les plus âgées… Un parc d’habitations à finalité sociale utilisé au mieux Développer et gérer plus efficacement (taux d’occupation) le parc d’habitations à finalité sociale pour en faire bénéficier un plus grand nombre d’habitants. Des logements sociaux bien intégrés Poursuivre la rénovation régulière et de la sécurisation des immeubles de logements sociaux,  ainsi que la préservation d’un environnement de qualité aux abords de ceux-ci. Soutien aux jeunes qui veulent habiter dans la commune Optimiser les budgets disponibles et centraliser les interlocuteurs (guichet aux primes) pour soutenir un maximum de jeunes couples/familles à revenus modérés pour leur installation dans des logements moyens ; élargir l’accès à la « prime à l’établissement dans une habitation nouvellement acquise. Du logement intergénérationnel Expérimenter des logements « mix’Ages » (intergéné-rationnels) pilotes permettant, par exemple, à des étudiants de payer un loyer modéré en échange de services divers. Une surveillance active du marché Créer un Conseil consultatif du logement avec mission de recensement des immeubles abandonnés et bureaux clandestins (pour faire appliquer systématiquement les lois et règlements, notamment le droit de réquisition) et d’avis pour les politiques et décisions d’urbanisme.

Culture Plus de synergies pour plus d’impact Au travers d’un Conseil culturel de la commune, structurer la vie culturelle de WSP autour d’un calendrier de thèmes pour générer plus d’impact pour le public et plus de synergies entre acteurs (responsables culturels, artistes, écoles …) ; développer une information centralisée sur toute l’offre culturelle de WSP. Du soutien en priorité pour les acteurs locaux Faire du cinéma Le Stockel, le dernier cinéma de quartier de Bruxelles, un véritable partenaire culturel de la commune ; soutenir par priorité les artistes habitant ou travaillant dans la commune. Repositionner le Centre culturel Spécialiser le Centre culturel dans l’organisation de manifestations en langue française sur la culture européenne, en partenariat avec l’Union européenne ; jouer la carte de la complémentarité avec Wolubilis ou le Centre culturel d’Auderghem. Des parcours d’artistes dans les quartiers Mettre l’art « dans la rue » pour inciter à la découverte artistique ; étendre au niveau communal le principe de parcours d’artistes tel qu’organisé dans le quartier du Chant d’Oiseau. Mélanger culture, éducation et action sociale Renforcer le soutien financier aux cycles de conférences répondant à des besoins d’éducation permanente ; créer une antenne des académies dans la Résidence Roi Baudouin.

Ouverture au monde OUVERTURE AU MONDE Rompre l’isolement des individus Expérimenter (Résidence Roi Baudouin) et, si possible, généraliser l’emploi de technologies modernes et accessibles (ex. webcams) permettant aux personnes les plus isolées de garder un contact social satisfaisant. Approfondir les jumelages existants Stimuler et mettre en valeur les échanges (visites scolaires, stages, expositions, visites d’entrepreneurs…) entre les communes jumelées à WSP: Peccica (Roumanie), Nouvelle Ibérie (USA)… Mettre en valeur les représentations diplomatiques Contacter les représentations diplomatiques présentes sur le territoire de la commune pour co-organiser des événements  culturels ou festifs (ex « Parcours à travers le monde »). Conclure des partenariats de développement Inscrire la commune dans des programmes européens de coopération et contribuer à des projets spécifiques de développement sous l’égide de ces programmes.

Mobilité et stationnement Oui aux systèmes de mobilité alternatifs Généraliser les systèmes partagés Villo (vélo) et Cambio (voiture) sur tout le territoire de la commune ; faire installer quelques bornes de recharge pour véhicules électriques. Une protection accrue des cyclistes Privilégier une zone réservée aux cyclistes lors de toute nouvelle infrastructure routière et augmenter les lieux de stationnement sécurisés pour vélos. Des propositions sérieuses pour la Stib Faire évaluer professionnellement les différentes options pour la ligne 36 (ex. scission en deux tronçons) et le prolongement des lignes 94 et 39 (Cinquantenaire) ; en dégager des propositions sérieuses et constructives pour la Stib. Une politique de stationnement plus pragmatique Refuser le transfert systématique de compétence (ex. cartes de riverains) à la Région afin de pouvoir mieux coller aux réalités locales ; soutenir l’octroi de facilités de parking pour le personnel (para-)médical agréé INAMI ou les missions spéciales. Plus de temps pour faire ses courses Etendre la gratuité du stationnement à 20 minutes dans toutes les rues commerçantes de la commune. Des solutions de stationnement originales Mettre en œuvre une collaboration avec les grandes surfaces, le Centre culturel… pour augmenter les possibilités de stationnement de nuit.

Sport, bien-être et santé Plus de coordination Gérer les infrastructures dans le cadre d’un Conseil consultatif du sport regroupant l’ensemble des clubs sportifs et écoles. Des infrastructures diversifiées D’un côté, collaborer à l’implantation d’un terrain de hockey dans le parc de Woluwe et dans le parc Parmentier ; d’un autre côté, installer des petits équipements (ex. ateliers de parcours santé) dans plusieurs espaces publics. Un horizon plus large Développer des collaborations réciproques avec des structures externes à la commune (ex. infrastructures provinciales, Parc de Woluwe). Du sport pour tous Favoriser et renforcer le système d’abonnements à prix préférentiels pour les habitants de la commune ; continuer à populariser le sport dans les écoles (ex. Fête du Sport en juin). Contribuer à la sensibilisation Renforcer les actions de sensibilisation à travers la commune (écoles, clubs, associations, personnel communal…) sur l’équilibre alimentaire et le danger de l’alcool et des autres addictions.