defi2

Articles

Succès pour les programmes de coopération communale au Nord Kivu et à Ouagadougou

La commune de Woluwe-Saint-Pierre s’est investie dans la réhabilitation des services Etat civil et Population des villes de Goma, Butembo et Béni en RDC et à Sig-Noghin (Ouagadougou) au Burkina-Faso. Les objectifs sont de donner une existence administrative à tous les citoyens, ce qui leur permet de bénéficier des droits élémentaires, et de fournir un outil de gestion efficace aux pouvoirs locaux.

Kofi Annan, ancien Secrétaire général des Nations Unies, avait souligné qu’un développement durable passe par des pouvoirs locaux efficaces au service de leur population. C’est dans cette logique que j’ai placé l’action de notre commune devenue pilote en matière de coopération au développement.

Le programme 2014-2016 est terminé. Le bilan est très positif. Pour le Nord Kivu, un recensement complet de la population de Goma a été réalisé (plus de 700.000 habitants). Il y a donc aujourd’hui dans cette ville un registre de la population informatisé. Une méthodologie est mise en place pour actualiser en permanence ce registre. Ce travail est déjà utilisé. Il constitue la source pour le plan d’urgence faisant face aux risques volcaniques existants (plan d’urgence travaillé avec le musée d’Afrique de Tervueren).

Pour les trois villes, Goma, Butembo et Béni, des programmes de formations des agents des services Etat civil et Population ont été réalisés.

Dans le cadre d’une prolongation espérée du programme, l’action se basera sur le suivi de l’actualisation du registre de la population à Goma, la réalisation d’un recensement à Butembo et à Beni suivant la même méthodologie qu’à Goma, la poursuite des formations des agents des services État civil et Population et la mise en place d’un système durable assurant la traçabilité au bénéfice des pouvoirs locaux.

Au Burkina-Faso, à Sig-Noghin, un des arrondissements d’Ouagadougou, le travail mené a porté sur la formation des agents de l’Etat civil et de la Population et sur la gestion de l’archivage des documents. Pour le futur, le travail portera sur l’informatisation des services.

Actuellement, une demande de prolongement du programme de coopération internationale communale pour 2017-2021 est sur le bureau du Ministre de la Coopération belge. Cette prolongation est indispensable pour poursuivre le travail et ancrer des bonnes pratiques de gouvernance.

burkina 02022017burkina 02022017   2

Photos prises à Sig-Noghin, arrondissemnt N°3 de Ouagadougou (Burkina-Faso)